Masaï Mara, terre des Lions

La réserve nationale du Masai Mara

C’est la réserve la plus célèbre du Kenya. Située au sud-ouest du pays, elle est le prolongement naturel du parc national du Serengenti qui lui est situé sur le territoire de la Tanzanie. Elle s’étend sur 1’543 km2 alors que le parc Serengenti en fait 14’763 km2.  Ensemble, ils forment un gigantesque territoire préservé où évolue une faune sauvage considérée comme la plus importante au Monde.

Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs et de la rivière qui la traverse, Mara.

Le Masai Mara est une vaste plaine de savane vallonnée, limitée à l’Ouest par l’escarpement d’Oloololo et au Sud par la Sand River. La confluence de cette rivière, de la Talek et de la Mara crée des zones de marais peu profonds qui apportent une grande diversité de biotopes.

Ces plaines fertiles attirent d’énormes quantités d’herbivores : bubals, buffles, impalas, gnous, zèbres, éléphants, cobs, gazelles de Grant, gazelles de Thomson, élans etc.

Et cette grande concentration de mammifères herbivores est une aubaine pour de nombreux prédateurs : lions, guépards, léopards, hyènes tachetées, chacals…

C’est dans ce parc qu’a été tourné le film « Félins ».

La grande migration

L’évènement le plus attendu est : la grande migration.

Elle commence début juillet, des immenses troupeaux de gnous et de zèbres du Serengenti, qui en fonction des pluies et des pâturages remontent vers le Nord, traversent la rivière Mara et restent plusieurs mois à Masaï Mara, généralement d’août à octobre, puis repartent vers les plaines de Serengeti où ils vont mettre bas. Le spectacle de la migration et du passage de la rivière Mara, de tous ces troupeaux qui se pressent pour traverser, car ils sont attendus par les prédateurs principalement lions, crocodiles, léopards et hyènes.

Le pays des Masaïs

Masaï Mara, c’est aussi le pays des Masaïs, unis par le même langage MAA et une organisation clanique traditionnelle.

C’est un peuple courageux et fier de leur patrimoine et ils cohabitent depuis toujours avec la vie animale sauvage. L’élevage de bétail est leur occupation principale. Cela leur procure l’essentiel de leurs besoins et bien que de nos jours ils aient ajouté à leur alimentation quelques produits cultivés, elle est essentiellement à base de protéines animales.
Leur habitat ancestral est composé de huttes disposées en cercles et protégées par des haies d’épineux. La nuit, le bétail est parqué au milieu de la manyatta à l’abri des prédateurs.

Ils accueillent les touristes par des chants de bienvenue et leurs montrent leurs traditions.

Mes photos de la Réserve nationale Masaï Mara

A découvrir

 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth